vendredi 2 mai 2014

LES MAINS OUVERTES




Pour avoir un peu de temps pour moi, je dois me lever très tôt. 
C’est dur de sortir de son lit quand tout le monde dort encore… 
Mais j’aime ces instants de silence dans la maison. 
Je me faufile hors de la chambre, descends à la cuisine et me prépare une tasse de café chaud. J’enfile mon long gilet de laine, et pieds nus, je sors marcher dans le jardin. Les oiseaux  offrent à mes oreilles leurs chants enchanteurs. L’herbe est recouverte de rosées. Et là, seule, noyée dans les brumes légères du matin, je me questionne…  

- Sur ce qui va et ce qui ne va pas.
    - En moi.
    - Et autour de moi. 

- Sur  ce que je donne et ce que je reçois.

- Suis-je toujours sur le bon chemin ?

 - N’oublie pas l’équilibre, Ameline… Tout est une question d’équilibre.

Les choix que tu fais au quotidien, te permettent –ils d’être en accord avec toi-même ?

Parfois les réponses viennent très vite et mon cœur en sort apaisé. Je me sens alors forte pour cette journée.

Parfois, les doutes m’assaillent, et je me sens indécise. Je rentre avec mes interrogations et je sais qu’elles me suivront tout au long de ma journée. Mais je sais aussi qu’elles vont évoluer et qu’à un moment donné, je trouverais les réponses. 

Alors je me répète mon vieil adage. 
Je l’ai découvert il y a plusieurs années, en visitant l’abbaye de Valloires.
Je me le répète pour me donner de la force.
Parce que j’y adhère entièrement.

« Il faut vivre les mains ouvertes afin de mourir les mains pleines. »

Phrase de Thérèse Papillon.
Une femme d’exception!

Illustration: fresque de Jean-Michel Folon, Chapelle des pénitents blancs à Saint Paul de Vence.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More