vendredi 8 août 2014

VIE CONJUGALE




La naissance d’un enfant crée inévitablement un déséquilibre au sein du couple.

Chacun a sa place à trouver. 
De nouveaux rôles sont à définir.
Ce qui était acquis peut être remis en question et surtout la relation d’amour peut s’en trouver fragilisée.

J’ai envie de dire que c’est normal.

Un nouvel équilibre va s’établir progressivement.
Mais pour cela, il faut laisser sa chance au temps.
Et laisser sa chance au couple.

Bien sûr, chaque histoire d’amour est unique. C’est  d’ailleurs ce qui fascine et émerveille.
Unique. Authentique. 
Magique, je dirais.
Le sel de la vie.

Mais, gardez bien à l’esprit qu’une vie conjugale épanouissante demande inévitablement des efforts mutuels quotidiens.
A certains moments, aimer l’autre sera évident, facile, intense
Et puis il y aura ces moments d’éloignement, de doute, de tentations, de remise en question…

On croit souvent que le quotidien tue l’amour.
Ce qui tue l’amour c’est ce que l’on en fait de ce quotidien
L’amour s’entretient par des gestes, des petits riens, qui créent un univers qui n’appartient qu’au couple. 

La première fois que j’ai rencontré mon mari, j’avais dix huit ans.
Je l’ai rencontré, sans le voir vraiment.
Alors que de son côté, quand il m’a vu,  il a tout de suite senti que ce serait différent.
Ma peur, mes préjugés auraient pu nous éloigner définitivement, mais c’était sans compter sa patience, sa détermination et sa profonde bonté.
Voilà maintenant douze ans que nous sommes en couple. Et sept ans que nous sommes mariés.
Vivre ensemble, s’aimer, nous émerveille, nous apaise, nous fortifie.
Nous ne cessons d’apprendre l’un de l’autre.
Pour autant, des différends, des disputes, des « creux », nous en avons connu et nous continuerons d’en connaître.
Car qui nous sommes, n’est pas défini une bonne fois pour toute. 
Nous changeons. 
La vie nous change. 
Et de constants réajustements sont nécessaires. Intéressants aussi.
Parfois, il faut être patient avec l’autre, accepter ce qui ne va pas, sans pour autant tout remettre en question.

Certains aspects de la relation sont facilement négligés. 
Ce sont les plus fragiles... 
Les plus précieux:
La parole
L’écoute
Le soutien
Le respect
L’admiration
Le désir

Le couple est le pilier, le socle de la famille.
Même si la parentalité est chronophage, même si les contraintes du quotidien avalent notre énergie, l’amour ne se néglige pas. 
Ne doit pas se négliger.

Il peut arriver, en particulier juste après une naissance, que l’on ait besoin de se reposer sur les acquis du couple, que ce qui compte alors, est autre chose, le nouveau né par exemple.
Cette parenthèse ne doit pas durer trop longtemps, au risque, de voir le couple parental se substituer au couple conjugal.

Préserver des moments pour le couple et rien que pour le couple est essentiel. 



L’amour est une valeur.
 Pas un objectif que l’on peut atteindre une bonne fois pour toute.
L’amour est une ligne d’horizon.
Aimer, être aimé, est à renouveler à chaque instant.
Car le temps de l’amour, n’est autre que le présent.
A l’infini.

Illustrations:  Première illustration:, nom du peintre en recherche, mais image trouvée sur le blog de majmajest.com. Deuxième illustration: Willem Haenraets

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More