mercredi 24 septembre 2014

OU ALLER



Vous arrive t'il parfois de vous poser des questions sur vos priorités dans cette vie?
De porter un regard un peu éberlué sur le monde d'aujourd'hui?
Sortir la tête de ses tracas du quotidien et se demander: mais où est ce que je vais?

Où est ce que je vais?

A bien y regarder, c'est étrange, cette obsession que nous avons pour l'acquisition.
Acquérir une formation
Acquérir un métier, un poste
Acquérir de l'argent. De plus en plus d'argent.
Acquérir un terrain, une maison, un foyer, un conjoint, des enfants
Acquérir une maison de campagne, deux voitures, un animal
Acquérir de la reconnaissance, du grade, une vie sociale gratifiante
Acquérir...

Et voilà, notre existence qui coule toute seule, comme sur des rails.
Nous faisons le compte de nos acquisitions et nous sommes heureux.
Pour beaucoup, ces acquisitions représentent des signes de réussite.
Sans oublier les voyages, les sorties culturelles, tout ce qui peut remplir nos conversations de mondanités et d'auto satisfaction.

Mais finalement, à la fin, que reste t'il de tout cela?
De vagues souvenirs...
Quels sont les souvenirs qui vont vous réchauffer le coeur dans vos vieux jours?
Ceux qui touchent aux liens.

Alors, oui, où est ce que je vais?
Est ce toujours vers ces liens?

Méfions-nous de la représentation que nous avons parfois de notre vie, de notre vie dans ce monde.
Car elle peut nous éloigner de la vie réelle.
Parfois il est nécessaire de briser ces représentations qui nous emprisonnent dans une vision conventionnée et conventionnelle.

Faisons-nous toujours les bons choix de vie?
Le confort matériel est il  vraiment plus important aux yeux des enfants que la présence et l'attention de leurs parents?
Qu'apprenons nous à nos enfants, quand nous  pensons, parlons, et consacrons notre temps à acquérir et à consommer?
Est il toujours nécessaire de payer pour être heureux? 
Payer la glace, le cinéma, le parc d'attraction, le poney, le jouet...
Parfois, être juste bien ensemble, peut apporter bien plus de bonheur.
Une promenade, l'exploration de la nature, une histoire que l'on se raconte, un jeu de société en famille, ... 
Et attirer leur regard sur ces constantes manifestations du grand flux de vie autour de nous: le ventre de la maîtresse qui s'arrondit, la petite cousine qui marche à quatre pattes, la mésange qui chantonne, le papillon qui virevolte, l'arbre qui flamboie, les étoiles qui scintillent, leur corps qui grandit, ...
S'émerveiller. Tout simplement.

Ouvrez vos fenêtres intérieures.
Regardez vraiment.
Laissez-vous surprendre par ce que la vie peut apporter
Accueillez et nourrissez ces liens. 
Consacrez-y votre temps et votre énergie.
Car nos liens sont notre véritable richesse.




Illustration: Feuille d'automne, une véritable source d'émerveillement en cette saison :)

2 commentaires:

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More