mardi 14 octobre 2014

EQUILIBRE ATTITUDE



Tout est une question d'équilibre.
De juste proportion.
De stabilité.

Je n'ai pas peur de vous le dire, je suis un être équilibré.

C'est pour ce besoin d'équilibre que j'ai du prendre un peu de risque
C'est pour ce besoin d'équilibre que j'ouvre les possibilités

Je sais ça fait plus "in" de se dire dans une "pozitive attitude",
Ou au contraire faire montre de stress, de graves préoccupations,
Ou traîner sa fragilité comme un boulet ? ...
Mais c'est pas mon trip
Pas mon fil
Pas ma musique.

Je ne vise pas la joie de vivre
Je ne vise pas l'envie de mourir
Et les extrêmes, je les observe, mais à vrai dire je m'en méfie
La permanence du sourire, pour moi?c'est des foutaises
Mais trop de pleurs... Franchement? C'est un peu se gâcher la vie...

Trouver l'équilibre en toute chose...J'en ai fait ma ligne d'horizon

Je garde un peu de hors piste, tout en suivant les règles du jeu
J'accueille le bon, comme le mauvais et rien ne me fait plus vibrer 
Que de sentir toutes mes émotions se toucher et ensemble exploser.
J'ai la tête dans une bulle, rêveuse, naïve et oui, romantique
Mais si vous regardez mes pieds, vous verrez qu'ils touchent bien terre et s'enracinent.

Je garde bien à l'esprit d'où je viens et quel a été mon passé
Mais c'est le présent qui m'inspire et je croque dedans sans arrière pensée
Même l'avenir si incertain, je l'accepte et le regarde avec espoir.
Parfois dans l'ombre, parfois dans la lumière
Je n'ai pas de regret, pas de rancune.

Bien-sûr, j'ai peur
Bien-sûr j'ai mal
Mais à vrai dire, j'aime plutôt ça, 
Et oui, il ne se passe pas un jour sans que je m'émerveille de cette vie qui m'anime,
De ces êtres si complexes qui comme moi, pensent, ressentent, agissent.

Mes convictions m'ont construites, mais même elles s'assouplissent.
J'aime bien qui je suis, mais espère aimer davantage qui je deviendrais...
L'équilibre est dans la nature
Évidemment, je n'invente rien...
Equilibre attitude, voilà au fond ce que je crois.

Ça n'évite pas la douleur, mais ça évite d'y rester.
ça ne prolonge pas le bonheur, mais ça aide à le savourer.

Equilibre attitude
Qui sait?
Peut-être, un jour, sera plébiscité ...
:-)



26 commentaires:

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

Bonjour Stéphanie,

Oui, c'est ça qui est intéressant.
Je crois que tu es entière et brut comme un diamant
Et je pense être aussi entière, mais plus polie, plus nuancée.
Pendant que tu plonges dans les extrêmes, moi je me contente de les caresser.
Mais je crois aussi que c'est parce que j'ai un plancher solide sur lequel rebondir et je m'assouplis, tout au moins je tends vers un assouplissement. Parfois, je m'autorise quelques échappées, quelques graines de folies, mais au fond, je reste terriblement conformiste et banale. Et ça me va. C'est ce que j'ai choisi.
Tu sembles au contraire avoir tourné le dos à la conformité, et à la demi mesure.
Est ce que je me trompe?
Prends soin de toi, Stéphanie

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

Conforme dans le sens adapté, ça je te crois volontiers, mais conformiste dans le sens penser comme la norme, ça je ne pense pas... :) ( je viens de rectifier les bêtises écrites par mon smartphone, parce que ça ne voulait plus rien dire, merci la correction automatique! Tu parles....)

Quand tu écris "il existe des personnes qui ont une relation au monde radicalement différente", je suis tout à fait de ton avis.
Et je n'ai certainement pas écrit ce billet pour amener les gens à penser comme moi !
Non merci.

Il s'agissait d'exprimer mon attitude générale face à la vie.
Que de tout coeur, je crois, j'aspire, je recherche et je travaille à cet équilibre attitude.
Equilibre dans mes émotions, mais aussi dans mes raisonnements, dans mes actes, dans mes choix, dans mes paroles. Dans ma vie, tout simplement.
Et que dans cette notion d'équilibre, et bien je découvre la coexistence de pleins de choses: comme l'ombre et la lumière, la souffrance et le bonheur, la stabilité et le changement, le dévouement aux autres et le soin de soi, la difficulté et l'aisance, la peur et la confiance, le raisonnable et la douce folie, ...

C'est vrai, pour moi, tout est une question d'équilibre.
Et ça se ressent aussi dans mes tests de personnalité. De manière globale, je n'ai pas de score marquant à un trait de personnalité en particulier, je cumule souvent plusieurs résultats sur plusieurs traits avec un score sensiblement identique...
Je suis comme ça, c'est tout...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

La liberté est illusoire dans le sens, c'est une valeur, pas un objectif qu'on peut atteindre une bonne fois pour toute. C'est un cap, si tu préfère qui sans cesse est à renouveler.
Et pour ce qui est du bonheur, c'est la même chose... Moi aussi, je crois en la liberté. Et à vrai dire, au contraire de l'isolement, plus je me lie aux autres et plus je me sens libre. On ne peut pas être plus seul qu'au milieu des autres.
La liberté nécessite l'ouverture... Pas l'isolement et la fermeture au monde... Là tu risques fort de ruminer... Ou de tourner en rond comme un chat en cage...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

Bonjour Cathou, Stéphanie,

Je laisse tomber un temps la modération, comme ça vous pouvez échanger plus librement :)
C'est vrai, que perso quand je réfléchis à ma façon d'appréhender les autres, par exemple au cours de yoga, ben, spontanément je me suis mise à discuter avec la personne qui me ressemblait le plus, c'est à dire, une femme, plutôt jeune, maman de petits... Je ne me suis pas tournée vers le monsieur retraité ;) Alors, oui, je crois que les ressemblances que l'on perçoit au premier abord aide à la prise de contact et au lien, et qu'ensuite, les différences que l'on découvre sont mieux accueillis, je crois. Pour ma part, ces différences, j'aime les rechercher chez les autres, elles m'intriguent, et ce sont elles qui m'aident à ne pas croire bien connaître la personne.
Maintenant, de plus en plus, je me tourne aussi vers les gens dont je perçois d'emblée des différences. Je me force à cet exercice, parce que ça m'aide à m'ouvrir et parce que de manière générale, en fait, je ne suis que rarement déçue. Le premier bien évidemment, ça a été mon mari. Quoi?! Un bonhomme, trop grand, trop cartésien, trop bcbg ! Pas question qu'il m'approche celui là. Et bien en fait, plus je le découvrais, plus je comprenais que nous avions pleins de points de ressemblances au delà de nos différences affichées :) Accueillir les gens différents, c'est casser nos préjugés. Bon, j'ai pris cet exemple parce qu'il était facile et je sais que mon mari en sourira, mais j'en ai bien d'autres! Pour des personnes pour qui ça a été assez difficile pour moi de m'ouvrir, mais je l'ai fait et je ne le regrette pas. Dans chaque être humain, on peut trouver des ressemblances et des différences plus ou moins fortes avec nous-même.
Ce qui revient à dire qu'on peut se lier avec tout le monde, même le pire, et que dans ce lien, on trouvera des différences qui nous permettrons de rester soi, qui évitera précisément cette fusion que tu décrivez Stéphanie
Et perso, c'est précisément ça que je trouve génial !!!

Oui , Ameline ..............
J'ai très peur de la fusion psychique ...............
J'expliquerai peu être (?) peut être plutôt un jour le pourquoi du fond de la chose ...............
Sinon , je m'interesse beaucoup à la fusion nucléaire .......
Mais ça c'est de la physique Cantique des Cantiques : C'est à dire que ça concerne le chant des étoiles .........
Voilà Ameline ................

D'où l’intérêt de creuser au fond du fond de soi, afin de vraiment se connaître, dans sa simple nudité psychique... Parce que ce qui complique la chose, c'est qu'on change et que les autres changent.
Merveilleux de complexité n'est ce pas? :)

Bon , Ameline , je t'explique ma peur viscérale de la fusion qui est liée à la mort évidement , mais une mort pire que la mort .......
C'est lié à un cauchemar récurent que je faisais , mais que je ne fais plus ..............................................................
J'étais dans une sorte de lac très petit et étouffant et je coulais au fond ... et Là il y avait le corps d'un enfant mort transformé par l'immersion en morceaux de bois morts et c'était une vision horrible ...............
Je devenais ce morceau de bois mort ................
Voilà le cauchemar .......................................
L'explication que j'ai trouvée est : Ma mère attendait avant moi un enfant qui est mort dans son ventre .......................
En fait je voyais en rêve cet enfant mort transformé en un morceau de bois mort tout tordu de souffrances abominables de n'avoir pas réussi à naitre et cela était très effrayant ...........................
Je m'identifiais à cet enfant mort dans le ventre de ma mère ..............
J'ai appris par la suite "au hasard" cet événement Là ..........
Hasard qui n'en est pas un puisque je cherchais à savoir ..............
Alors j'ai par la suite fait des rêves d'eaux de plus en plus pures et libres , peuplées de poissons , de grenouilles et de fleurs de nymphéa .......
Alors j'ai guéri de mes cauchemars .........
Je pense (sans preuves) que cet enfant était mort parce que ma mère n'en voulait pas ............ Elle ne voulait pas (selon moi) le laisser venir au monde ...........................
Elle le voulait en fusion avec elle ......................
C'est mon interprétation assez violente pour elle (mais que je me suis gardée) (car je ne lui en ai jamais parlée) ..........................
Pour moi ma terreur de tout ce qui est fusionnel vient de Là ................
Bon , en fait j'ai mis longtemps à purifier l'eau de mes rêves ..............
Je t'en parle Là aujourd'hui parce que je suis allée en ville prendre de l'essence , et , à la station service j'ai trouvé une petite grenouille verte perdue au milieu des pompes à essence ................ Alors je l'ai prise et je l'ai emmenée chez moi où elle sera bien dans mes ronces et mes arbres ............................
Voilà l'histoire ......................................
Un jour , après avoir purifié l'eau de mes rêves j'ai nagé dans une rivière assez boueuse et j'ai plongé sous l'eau et nagé jusqu'au fond , jusqu'à toucher le fond ............... Et Là ! il y avait plein de branches mortes et j'ai eu assez peur de cette expérience réelle , mais je voulais la faire ...........
Je suis remontée à la surface et cela était pour moi une expérience comme un exorcisme personnel ............... Assez dangereux comme exorcisme parce que j'aurais pu me noyer , mais je nage bien sous l'eau .
Voilà l'histoire de ma peur du fusionnel ................
Métriser la nage c'est aussi métriser ma peur de la noyade et de l'étouffement ................
Bon , ceci dit je n'ai rien contre les mères en général .................

Ameline , j'ai oublié une chose importante : Dans mes cauchemars l'eau était morte aussi .................
Tout était mort , l'enfant transformé en bois et l'eau du petit lac aussi . Tout était mort ..............
Donc dans mes rêves il me fallait redonner la vie à l'eau elle même .............. D'ailleurs on dit "des eaux mortes ou des eaux vives" (bon , l'eau de vie qui est de l'alcool ça tue aussi et c'est vraiment une expression bizarre et malsaine de dire de "l'eau de vie") .............. Et d'ailleurs j'ai bu beaucoup d'eau de vie très forte mais j'ai arrêté l'alcool ..................... L'alcool c'est comme une fusion avec la mort ......................

Mais c'est vrai qu'il y a quelque chose d'abominable à se noyer dans "l'eau de vie" et c'est ça l'alcoolisme : c'est transformer l'eau qui est la vie en une chose de mort abominable .............

Stéphanie,

Je vais te dire les choses comme elles me viennent, comme je les ressens.

Tu as plongé dans l'eau de la vie. Tu t'es ressourcée.
Retour à la source...
Tu es vivante et entière.
Ta lumière est si forte.
Aucune fusion ne pourra mettre en danger ce que tu es.
Plus maintenant.
Parce que tu as compris où a été un jour le danger, que ce danger n'est plus, et que de ce danger tu en es sortie vivante. Tu l'as vaincu. Oui, tu as été plus forte.

Ce que tu as écrit trouve beaucoup d'échos en moi, sur ma propre naissance, sur ma propre mère, tu t'en doutes...
Merci...

J'en reviens au semblable et au différent ..............
Les premières formes de vie sur terre étaient des sortes de colonies de bactéries toutes semblables . Ces êtres se reproduisaient sans sexualité , identiques à eux même ...............
Et puis la vie a inventé la sexualité et la reproduction sexuée .............
La sexualité c'est une différence absolue , insoluble , indépassable ......
De la sexualité née le désir et le manque ......
Ce manque de l'autre est indépassable ...............
L'amour n'y peut rien . L'amour ne sert pas à combler le manque et il peut même le rendre encore plus évident .............
L'amour fusionnel est une négation de l'amour , comme une tentative de retourner au semblable , mais ce retour au semblable entraine la mort de l'altérité ................
Aucune fusion n'est possible sinon par l'anéantissement , par la négation de la vie ...............
La vie progresse par arborescences infinies et par diversifications toujours plus nombreuses . C'est la bio diversité ..............
La vie évolue comme l'univers : du simple vers le complexe .............

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More