lundi 20 octobre 2014

JOIE DE VIVRE



J'ai parfois ce sentiment indéfinissable, comme une immense gratitude d'avoir devant moi une grande et vaste journée. Une belle journée. Et de pouvoir m'y glisser sans hâte, en douceur....
C'est très étrange... 
Tout autour, les autres passent, échangent, communiquent... Et je suis là. Au milieu. Comme si je dansais dans ce bain d'humanité. Dans cette valse des minutes. Et je ne suis que cela. Mouvement et conscience. Mon quotidien n'a pas changé. Mon entourage demeure le même. Mais parfois, tout devient... différent. Comme si dans la nuit, une main invisible avait nettoyé la poussière de mes yeux. Et ce matin... La beauté du monde ruisselle et inonde mon regard.
Mes lèvres effleurent la peau douce de leurs petites joues. Leurs petits bras m'a grippent et la douleur de leurs étreintes avides accentue la chaleur de leur affection. Ils me parlent, me noyent sous leurs babillages et j'abandonne toute tentative de maîtrise. Qu'il en soit ainsi...
Oui, j'ai parfois ce sentiment indéfinissable que mon amour est plus grand. Et que dans le non dit, peut aussi circuler la bienveillance ? 
Ils sont si vivants. 
C'est vrai que parfois je rêve d'une tasse de thé et d'un livre. Et du silence. 
Mais au fond, leurs demandes d'attention et d'amour me ravissent. 
Parfois, tout cela me pèse, parce que je voudrais faire davantage, faire mieux... Et d'autre fois, comme ce matin, je me sens si légère... Si heureuse. 
Parce que chaque élément dans sa gestuelle brille et rayonne, et que par quelque magie étrange, dans ce jour nouveau se glisse une lumière particulière. 
La joie de vivre.  

21 commentaires:

Cathou , pour moi les mots "semblable différent" sont plus forts , plus riches de sens que les mots "simple complexe" parce que le voyage de retour du complexe vers le simple est possible ..... Le voyage de retour du différent vers le semblable est impossible ....... Le différent est une faille , une rupture complète ....... Le différent ne peut être que contempler car il est inconnaissable . Etant inconnaissable il est la manifestation du Divin dans le monde car le Divin est inconnaissable et c'est la contemplation et c'est l'ouverture ...... Cette ouverture on peut la penser comme le voyage du simple vers le complexe parce qu'on veut à toute force la penser , mais en fait on ne peut pas la penser , on ne peut que la contempler ..... Voila pourquoi je pense que les mots "semblable et différent" sont plus forts pour moi que les mots "simple et complexe"...... Alors oui le différent est un acte de foi et en cela aussi il est plus fort que le concept de complexité qui est pensable , intéléctualisable ........ Oui avoir foi en l'altérité ouvre une faille (on peut dire un abîme mais ce n'est pas un abîme) C'est une faille et contempler alors on peut appeler cela "le vide parfait" mais c'est plus que le vide parfait ........

Cathou , je déteste les Grands Sages ......
Je ne connais aucun Grand Sage ......
C'est l'idée même de Grand Sage qui me révulse ......
Gégé le Nazaréen disait : " Heureux les pauvres en esprit" ou selon d'autres "Heureux les simples en esprit" ...... Bon , peu importe .... Il ne parlait pas des Grands Sages je crois .......
Je déteste tous ces personnages de Grands Sages et leur masque de simplicité ..... Pour moi je n'y vois qu'un truc , une suprême illusion , une démagogie insupportable .......
Je préfère la naïveté des animaux à la simplicité des Grands Sages qui n'est que mise en scène de leur "EGO" de Grand Sage ......
Le Grand Sage est en représentation . Sa simplicité est un spectacle qui m'insupporte ; c'est un déguisement ........
Je préfère la naïveté des âmes innocentes , celles des animaux et des plantes ........ Ce ne sont pas des mythes . C'est la vérité . C'est la beauté des âmes innocentes ....... Je pense que la simplicité est donnée d'emblée , mais qu'on la perd à cause du dressage social .......
Pour moi le personnage qui représente le mieux cette naïveté dont j'essaie de te parler est celui de Gelsomina dans le film La Strada ......
Sa naïveté est perçue comme de la débilité mais s'il y a une sagesse elle est semblable à cela , à celle de Gelsomina , pas à celle de je ne sais quel Grand Sage dont je me moque bien .......
Et cette simplicité dont tu parles je ne la vois pas chez les Grands Sages ..........
Je me souviens d'une époque où j'étais SDF ......
Je traversais une petite ville .....
Les gens m'ignoraient complétement mais cela m'importais peu ou même pas du tout en fait ......... Je n'étais pas sur la même planète qu'eux .....
................. et puis j'ai croisé une maman qui tenait par la main sa petite fille . Une petite fille "simplette" visiblement , une enfant trisomique comme on dit ........ Et cette petite fille m'a vue ......... et m'a fait un grand sourire et m'a dit "Bonjours!" ............. Et ! tu vois je m'en souviens encore de ce bonjour de cette enfant naïve ...............
Alors ! je me moque bien des Grands Sages ..............
La vraie sagesse je l'ai rencontrée ce jour Là ! ....................

Si tu veux ........... Je comprend mais je pense que l'éveil se révèle comme ça , spontanément .......
Le sentiment d'admiration je ne le comprend pas et en fait je n'en veux pas ...... Je ne veux pas admirer ......
Je préfère contempler ........
Admirer c'est trop compliqué pour moi , et puis ça me révulse en fait cette idée ........
Et , si je me mets à la place de la personne admirée alors je me rend compte à quel point c'est insupportable d'être admiré .....
Quelle horreur que d'être admiré ! .......
Et en fait c'est grotesque et inacceptable d'être admiré ......
Personnellement déjà j'ai du mal à accepter que quelqu'un m'aime , alors si quelqu'un m'admirait ! ...... Ce serait insoutenable .......
Bon , en fait je ne pense pas du tout comme toi .......
Par exemple , pour moi les animaux sont dotés de conscience ....... Je ne comprend même pas que l'on puisse en douter un seul instant ........ et je ne crois pas du tout à la théorie des "niveaux de conscience" ........
Bon , en fait je ne perçois pas du tout le monde comme toi .....
Je ne suis pas en rébellion en fait ................
Je ne pense pas pareil . Je ne ressens pas pareil ................
Et alors quoi ? ............. Fatalement il y a un travail de traduction pour se comprendre , mais en fait c'est vrai pour tout le monde avec tout le monde .................. On croit se comprendre entre gens qui parlent la même langue .....................
En fait tu parle finalement d'un parcours initiatique pour parvenir au Saint Graal ............... Pour moi cela est un mythe . C'est vraiment un mythe que celui des initiés et de la révélation .....
Pour moi , l'éveil va de soi comme une évidence ................
Il n'y a rien à révéler qui ne soit évident et aux yeux de tous .....
Mais nous sommes dressés à ne pas voir , comme des chevaux avec des œillères , dressés au travail , dressés à produire , dressés à croire , dressés à accepter ce que nous prenons pour la réalité ...... Et s'il y a un travail spirituel à accomplir c'est celui là : échapper au dressage . Apprendre à désobéir ........ Alors on voit bien que l'éveil était là ! et qu'il avait toujours été Là .................

Il n'existe pas un chemin... Pas une seule voie. À mon sens, nos pas nous conduisent parfois à cette essence divine et parfois, c'est elle qui vient nous toucher... Parfois aussi nous nous éloignons d'elle... Et parfois, elle s'éloigne... Perpétuelle danse... Mais plus nous lui faisons de place, et plus ... Je ne sais pas... Je ne sais pas où cela mène. Il existe un prix. En terme d'énergie... On ne peut pas recevoir autant et ne pas le donner... Mais en donnant, on se donne et oui, on se perd aussi... Parce qu'il n'y a pas de limite entre nous et Dieu. La fusion mystique, c'est ça. Voilà..

Ameline , je ne suis pas d'accord avec la fusion mystique non plus .........
L'éveil je pense c'est la renonciation à toute forme de fusion .........
L'éveil c'est se retrouvée seule au monde avec la certitude d'être libre , absolument libre au fond du fond de soi même , d'une liberté vertigineuse de solitude ............... L'éveil c'est ce vertige Là et alors c'est de se rendre compte que l'équilibre est en soi même avec sa masse énorme , sa densité intense ............ et que pourtant la main de Dieu nous soutient ......
Parce que ce n'est pas la terre qui soutient le ciel mais c'est le ciel qui soutient la terre et la porte ..................
C'est très facile d'être héroïque , admirable , de se lancer dans la bataille à corps perdu ............... C'est très facile d'être maître du monde , c'est très facile tout cela ..................... Et c'est très facile de tout abandonner ...
Ce qui est difficile c'est le poids du quotidien avec sa banalité .................
Ce qui est difficile c'est d'accepter l'usure du temps au jour le jour ........
Non ce n'est difficile de sauter hors de la tranchée et de courir vers la mort en hurlant ................ Non ! ce n'est pas difficile d'être Lancelot du lac ......
Non ! ce n'est pas difficile d'être Super Man .................
Ce qui est difficile c'est le quotidien avec son atroce banalité et de se dire que demain sera pareille qu'aujourd'hui , avec la mort au bout du chemin .......... Ce qui est difficile c'est d'aimer malgrés tout les petites choses et d'y trouver sa joie ................ Ce qui est difficile c'est de contempler encore les feuilles d'automne et de ne lacer jamais de leurs couleurs ............... Voilà le difficile .................
L'héroïsme n'est rien , rien ...............................
Le difficile c'est d'aimer l'espace et le temps jour après jour sans se lasser jamais de l'aube et du crépuscule .....................
Le difficile c'est de contempler encore le clair de lune ......................
Le difficile c'est la dispute avec l'être aimé et se dire que malgrés tout on l'aime encore et qu'on l'aimera toujours ............................... Voilà le difficile ...............................
Alors oui , le Divin est là ! ........................ au côté de chacun en sa banalité suprême ................................ Et le voir c'est contempler le vide , la blessure au fond de soi et se dire que se n'est pas en vain ...........
Alors les yeux s'ouvrent en fin et on voit sa liberté non plus comme une condamnation mais comme un don ................................
Alors oui on peut contempler et se dire : "C'est là ! en moi depuis toujours !" ......................................

Oui, je me doute bien que tu n'es pas d'accord avec la fusion mystique.... Comme de mon côté je ne suis pas d'accord avec la notion d'éveil... Par contre, je suis d'accord, totalement d'accord avec ce que tu écris sur le difficile. Et que c'est là que s'exprime le divin. Dans les petites choses... Et oui, c'est là. Ça a toujours été là.
Et on écrit et on écrit dessus... Alors qu'il suffit d'ouvrir ses yeux, de contempler comme tu dis si bien et de ressentir au fond de soi... Mais il y a autre chose encore. Autre chose. D'encore plus incompréhensible, de déraisonnable... Ça fait des mois, des mois....

Laisse tomber ce que j'ai écrit à la fin... Je me parle toute seule... C'est parce que qqch m'échappe depuis qq temps... Qqch de moi même... Et je ne trouve pas la paix... Je crois que c'est de parler de foi dans le cadre de cet article, qui me relance sur le sujet... Oui... Ça doit être ça... Mais je n'ai pas envie de me prendre la tête.

Ameline , ce "quelque chose" qui t'échappe il faut le contempler .................... Et alors voilà l'éveil par la contemplation ................ Contempler ce qui nous échappe et nous échappera toujours , alors par la contemplation voilà que ce "quelque chose" cesse enfin de nous échapper ........... Et l'on voit ....... Et l'on comprend enfin ................ Et on contemple le mystère en sa splendeur naïve , innocente .............. On contemple la naïveté magnifique du Divin ................ Alors on peut l'appeler "le vide parfait parce que cette contemplation est Là ! .... entre chaque chose comme un lien splendide et insaisissable ............... Mais on sait qu'il est Là depuis toujours et pour toujours et que si jamais on croit l'avoir perdu pourtant il est Là ! .................... Alors jour après jour on apprend à le voir lorsqu'on a besoin de le voir .............. Alors le voile est tombé de nos yeux ......................... C'est cela que je nomme l'éveil !

Mais jusqu'à quel point le contempler? Faut il totalement s'écouter? Y plonger? La prudence n'est elle pas de mise Qd c'est l'inconnu???

Ameline , toute altérité est par essence inconnaissable ......
Nous ne pouvons connaitre des autres que ce qu'ils nous donnent à connaitre d'eux et ce don se fait par les relations .....
Mais , en elles même ces relations ne sont rien .... Elles ne sont que le don que nous font les autres .......
Pour contempler le mystère qui nous est donné par le Divin c'est le vide parfait qu'il nous faut contempler ..... Parce que le Divin se retire du monde pour permettre au monde de devenir ..... Tout comme l'océan se retire de la terre pour lui permettre d'émerger ....... Tout comme la mère refuse la fusion pour laisser son enfant naitre au monde , en quelque sorte abandonné d'une abandon qui n'en ait pas une puisqu'elle est le don de la liberté absolue ........
Ainsi en contemplant le "vide parfait" qui n'est pas le vide au sens humain du terme , tu peux contempler ton lien au Divin ..... Et alors le voile se déchire et ce lien devient présence au cœur même de l'absence ........ Contempler l'absence elle même c'est contempler ce don du Divin , ce don de la liberté absolue .......
Ce don qui peut nous apparaitre comme le "vide parfait" est la renonciation du Divin à tout pouvoir sur le monde et sur les êtres car c'est par cette renonciation que le monde et les êtres naissent à eux même et à leur propre conscience ........
Alors cette contemplation est bien une prise de conscience , un éveil , mais non pas un éveil à une cognition , mais un éveil au devenir .........

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

Contempler ..... Parler du Divin fatalement nous amène à devoir faire face à nos faiblesses , à nos fautes ....... Et cela fatalement fait peur .......
Savoir accepter le pardon est la seule voie vers le progrès spirituel je crois .........
Refuser le pardon en se disant qu'on ne le mérite pas n'est pas de l'humilité mais de la vanité ..............
Mais (ceci dit ) le pardon est un mystère des cœurs .............
Alors , si quelque chose te semble transgresser ce mystère tu dois le rendre au secret ...............

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

Désolée... Je me protège. Retour à un point d'équilibre. Un peu d'ombre. Je n'ai pas oublié : . " ma joie est de demeurer dans l'ombre..."

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More