jeudi 27 novembre 2014

INTOLÉRANCE





Que sont les mots
S'ils ne sont pas habités?
Des coquilles vides.
Des masques 
Des caches-misères 

La lâcheté n'est pas un lâcher-prise...
La lâcheté est une fleur du mal
Et sous quel prétexte? 
Celui d'avoir mal??

Mais n'avez vous donc pas compris? 
Que la Lumière, 
Ce phare dans nos mers,
Dans l'amer de nos toutes petites vies
A besoin de nos gestes d'amour 
Pour exister...

Recueilles toi mon âme 
En ce triste moment
C'est l'heure où les douleurs s'aigrissent  
....
Où le phare peut s'éteindre...

Temps que la souffrance ne sera pas tolérée......
En nous même 
......
Le monde restera intolérable. 

5 commentaires:

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

Stephanie,
Écoute...
C'est précisément en fuyant la réalité que tu nous a trahies. Et c'est une violence pour nous. Ce qui nous a rendu heureuse, c'est que tu nous disent enfin la vérité. Ce qui nous fait violence c'est que tu nous aies trahies. Mais nous l'acceptons et nous le pardonnons. Én tout cas, je le pardonne. Voilà une beauté de la réalité. L'équilibre est essentiel dans la vie. Équilibre entre rêve et réalité. Si tu te perds dans tes rêves, tu te perdras et tu nous perdras.
Où est la cohérence dans ton histoire? Ne s'agissait il pas d'un être humain réel ? Que tu as perçu dans la réalité? Si tu avais fui la réalité, cette vieille dame, tu ne l'aurais même pas vu... Il ne faut pas confondre rêve et compassion. Tu auras beau etre Plein de compassion dans tes rêves, ce n'est que dans la réalité qu'elle prendra corps...
Maintenant, essaie de t'apaiser. Je crois que je vais fermer l'espace des commentaires pour un moment... Le temps de se ressourcer.
N'oublie pas ta force. Ta lumière. Si tu n'acceptes pas ta réalité, comment nous, allons-nous pouvoir le faire?
Réfléchis à tout ça...
Comme nous, nous avons besoin aussi de réfléchir à nos mots et à ce qu'ils révèlent de nous...

A bientôt mes belles.
Portez vous bien.

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More