vendredi 12 décembre 2014

BIOLOGIE CELLULAIRE







Je me souviens de ce prof de biologie cellulaire à la fac...

Un ancien rugbyman, à la stature imposante. 
Aux mains épaisses et immenses.
Il était le seul à ne pas avoir besoin de micro pour se faire entendre de tout l'amphithéâtre.
Il montait sur l'estrade d'un pas lourd et décidé, posait son sac et se dirigeait vers le tableau.
Aussitôt, nous saisissions notre stylo, prêts à le suivre. 
C'était le signal.
Une fois la craie en main, il se lançait dans son cours sur les cellules, d'une voix puissante et envoutante, comme s'il racontait une merveilleuse histoire. 
Et c'était le cas. 
A renfort de schémas colorés, qu'il esquissait avec virtuosité sur les trois tableaux en face de nous, il nous entrainait dans son univers, détaillant cette vie fabuleuse qui nous anime tous, en noyau, cellule, ADN et protéines... 
Nous griffonnions aussi vite que nous le pouvions, attentifs à ne pas en perdre une miette.
Et une fois le cours de trois heures terminé,notre poignet nous faisait souffrir, mais nous étions heureux et reconnaissants pour tout ce que ce grand homme venait de nous apprendre.
Son cours était plein à craquer.
Son cours était respecté et admiré.
C'était un magicien.

Combien de professeurs rencontrons-nous dans nos vies? 
Combien nous marque?

Il me semble avoir compris que:

Nos cellules naissent, vivent et meurent. Nos cellules se renouvellent. Certaines rapidement et d'autres beaucoup plus lentement. 
Impermanence donc.
Mais toutes contiennent le même ADN, la même information génétique. 
Permanence ?
Dont elles expriment des séquences différentes. 
Quelle diversité !

L'équilibre se crée, la vie se crée, parce que nous pouvons à la fois:
 être (notre matériel génétique) 
fonctionner: ressentir, penser, agir ( notre diversité d'expression) 
et changer ( notre continuel renouvellement, apprentissage, adaptation en fonction de notre environnement).

N'est ce pas aussi cela le bonheur de vivre ? 

En prendre conscience 
ici et maintenant, 
à chaque souffle, à chaque mouvement, 
en nous même et autour de nous.

Et faire lien..


Illustration: Cellule embryonnaire

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More