mardi 9 décembre 2014

ILLUSION D'OPTIQUE



Lorsque je serais une vieille femme assise au coin d'un feu
Que sera le monde?
Que sera t'il?
Ce monde qui tourne sur lui-même
A en perdre la tête
Qui tourne autour de soleils
A s'en rendre bête...

Aurais-je encore assez d'énergie pour les autres?
De petits patients viendront-ils sonner à ma porte avec leur plaies à l'âme et leurs espoirs?
Quelle écoute aurais-je alors?
Quelle sera ma voix?

Puisque le privilège des vieillards et des enfants, est d'être invisible dans ce monde,
Peut-être seront ce eux qui soulageront mes plaies à l'âme...
Avec leur rire en cascade et leurs élans d'affection

Aurai-je toujours cette joie immense de contempler ton visage?
Mon coeur continuera -t'il de s'affoler et de s'apaiser dans la même seconde d'éternité?
Que chantera t'il ce vieux coeur?
En étreignant cette lune blanche dans les habits mauves d'une aube d'hiver.
Des paroles de gratitudes, des suppliques de grand mère?

Lorsque je serais une vieille femme assise au coin d’un feu
Des pages et une tasse, à portée de ma main frêle
Quels mots aurai je alors?
Pour quel visage?


Illustration: Illusion d'optique...Qui voyez vous? La dame au chapeau ou la vieille femme au foulard sur la tête ? 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More