mardi 6 janvier 2015

SE SENTIR PLUS BÊTE QUE BÊTE....






Vous est il déjà arrivé de vous sentir plus bête que bête?

Quand vous aviez cru quelque chose et qu'au final, vous vous êtes ( assez lamentablement je dois dire...) plantés...
Coup de tonnerre. Et vous voici foudroyés par la lucidité!
Passé les premiers instants de colère envers vous même et envers l'autre, vous finissez par admettre la réalité de votre erreur.

OK. Je me suis trompée.
Ce que je croyais, n'existait pas.
Et ce qui existait, je n'y croyais pas...
Et ensuite?

....

Que faire? Comment arranger les choses?
Comment se relever?

Est ce vraiment ce que tu veux?
Réfléchis... Pourquoi se presser? ...
Pourquoi ne pas rester un peu allongée...
Finalement?
C'est sûr, le ciel paraît plus loin ainsi...
Mais en même temps, c'est la meilleure position pour le contempler.

Se sentir plus bête que bête, c'est un sentiment que tu n'éprouves pas tous les jours...
Assez humiliant et déstabilisant.
On souhaiterait disparaître sous terre
Se recroqueviller dans un petit trou de souris
Et se faire oublier.

Se faire oublier... Ou... oublier?
Un peu les deux.
Raison de plus pour vivre pleinement cet état. Pour l'affronter.
Allongée par terre, terrassée par l'embarras, je lâche prise à mes pensées négatives...
Volez! Volez!
Envolez-vous...
Je ne conserve pas de rancune
Car si je regarde dans le ciel de mon coeur, voici ce que je vois:
J'ai aimé me tromper.
J'ai aimé croire l'homme meilleur qu'il n'est
J'ai aimé me croire plus intéressante que je ne suis
Alors, non...
Pas de regret de ce côté...
Seulement un ciel plus gris que bleu...

Ai-je été vraiment si bête?...
Ou idéaliste?

Illustration: Le ciel vu par les petites bêtes, comme moi .... ;)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More