mardi 17 février 2015

QUI SUIS JE ?







Une matinée, je rencontre une directrice de jardin d'enfants.

Le contact se passe agréablement. Je sens immédiatement son professionnalisme et sa bienveillance.
Les enfants sont répartis par petits groupes et vaquent à des activités artistiques et créatives. Mon fils pas encore âgé de deux ans, observe ses congénères avec intérêt et discrétion.
A un moment donné, la directrice le regarde et interrompt son argumentaire pour s'exclamer:
" - C'est incroyable ce que votre fils dégage de calme et de sérénité! Il est toujours comme ça?
Immédiatement, je pense "non, bien évidemment." Je suis surprise et je regarde à mon tour mon fils, cherchant à comprendre ce qu'elle a pu voir de lui à cet instant là.
Et je le vois. Ce petit garçon tranquille et confiant.
Alors, je réponds: " Oui, c'est vrai." 
Mais, tout en me sentant flattée dans mon rôle de mère, je ne peux m'empêcher de ressentir de l'agacement.
Qu'elles soient positives ou négatives, je n'aime pas les étiquettes qui figent les personnes dans des qualificatifs qui peuvent par la suite tellement leur peser....
Cependant, entendant sa bienveillance à l'égard de mon petit bonhomme derrière le compliment, je l'ai accueilli et apprécié comme tel. J'ai ravalé ma crispation intérieure.
L'échange se poursuivit de manière conviviale.
Et puis, il y eut cette phrase...
"L'objectif, pour nous, concluait elle, est que votre fils apprenne qui il est, en fonction de ce qu'il aime ou pas, en fonction de ce qu'il préfère."
C'est un objectif honorable. Certes ambitieux, mais après tout, pourquoi pas? ...
Mais, au fond de moi, venait de se réveiller LA terrible question fondamentale .
Car en vérité, comment imaginer savoir qui l'on est à trois ans, quand à trente quatre ans, la question demeure posée ??

Qui suis je?

Suis-je ce que j'aime ou pas, comme le prétend cette directrice?
La question m'a trottée longtemps dans la tête.
Je ne suis pas de celles qui ont une couleur préférée...
J'aime toutes les couleurs
Toutes les saveurs.
J'aime le chaud, j'aime le froid.
J'aime autant le salé que le sucré. Et le piquant, l'amer, l'acidulé.
J'aime les odeurs fruitées, les fleuries, les boisées, les citronnées, ...
J'aime tous les animaux, tous les styles, tous les genres, ....
Et ce que je n'aime pas, j'apprends à l'aimer.
Alors qui suis je??
Je me souviens de ce questionnaire de Marcel Proust.
Une torture mentale pour moi...
Car je n'ai pas de réponse précise...
Et pourquoi choisir?
Pourquoi renoncer, quand la vie nous offre la possibilité de tout aimer??
Qui suis-je....
Finalement, est ce si important?
De réussir à rentrer qui l'on est dans des cases...
Je ne sais pas qui je suis
Car je n'arrive pas à me restreindre
Et je ne le souhaite plus
Ni pour moi
Ni pour les autres
Nous sommes des mystères
Des énigmes à nous-même et aux autres
Et je crois, qu'au lieu de chercher à qualifier les autres
Nous devrions surtout nous ouvrir à eux, sans préjugé, ni arrière pensée.
Bien sûr, nous avons tous un mode de fonctionnement privilégié !
Mais en vérité, c'est nous, qui nous enfermons dans ces systèmes et ces croyances...
Voilà, comment je comprends le lâcher prise...
Libérer ses habitudes de ces qualificatifs qui nous collent à la peau
Pour s'autoriser à sortir des sentiers battus
Aimer ce que l'on ne pensait pas aimer un jour
Autant de fenêtres ouvertes pour s'émerveiller.

Et puis, j'ai cessé de me questionner.
Sous une averse baignée de soleil, un magnifique arc en ciel est apparu...
Voilà ce qu'il advient quand on aime la pluie et le beau temps, ai je pensé...
Ce jeu de lumière m'a transportée l'âme.
De joie et de gratitude.

Qui je suis?
C'est simple, finalement.
Je suis comme vous.
Complexe, changeant, fascinant.
Je suis la Vie.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More