jeudi 16 avril 2015

ACTE DE COMPASSION



Ma cadette de 4 ans rentre un après-midi de l'école avec un hématome sur sa joue gauche.
Tout de suite inquiète, je lui demande ce qui s'est passé.

- C'est rien maman...., me répond elle, calmement.
- Non, ce n'est pas rien. Tu es toute rouge, tu dois avoir mal... Tu es tombée? On t'a tapé?

Elle hésite, puis m'avoue:

- C'est Léo.

Ce n'est pas la première fois que ce petit garçon la bouscule, mais cette fois-ci, vue l'hématome, je trouve qu'il est y est allé un peu fort. Je sens déjà ma colère affleurer. "Attend voir, Petit Léo, ça ne va pas se passer comme ça!..."

- Tu l'as dit à ta maîtresse?
- Non.

Ok. On va reprendre depuis le début....

- Qu'est ce qui s'est passé exactement?
- Ben, Léo voulait que je tape un petit dans la cour et j'ai pas voulu, alors il m'a cogné contre le mur.

Respire... Respire... Imaginer la tête de ma fille percuter le mur, imaginer la violence du geste et la douleur de mon enfant.... La colère est bien là.


-Pourquoi tu n'as rien dit à la maîtresse?!

- Ben, je me suis dit: si je le dis, elle va le gronder et il va pleurer. Et j'aime pas voir les autres pleurer, maman...

J'ai écarquillé les yeux. Je ne m'attendais pas à cette réponse.

- Mais....Et toi?
- Moi, je suis forte maman.

Mon coeur s'est serré d'émotion. Un mélange d'admiration pour son courage, de surprise, de peur aussi...Est-elle si forte qu'elle le pense? Et cette force, combien vont tenter de l'écraser?....

Ma fille a choisi de protéger son camarade malgré la violence de son geste, parce qu'elle ne supporte pas de voir les autres souffrir...
Anticipant la douleur d'un autre, elle a cherché à y remédier. Malgré la sienne.
A 4 ans.

Voici ce qu'est un acte de compassion.
Agir pour éviter à autrui de souffrir. Même si soi-même on souffre. Et peut être, parce que soi-même, on souffre et que l'on en connaît l’âpreté. Sans s'y noyer.

Le lendemain, elle jouait avec Léo.
Il ne s'est pas fait gronder.
En a t'il tiré une leçon?
Il sait maintenant qu'il ne peut pas manipuler ma fille. Il sait qu'elle est capable d'encaisser. Et de ne conserver aucune rancune.

2 commentaires:

C'est très beau ! mais sa maman, n'a t-elle pas insuffler à ce petit bout de chou,les bons choix de la vie?

Comme c'est gentil... Merci. Je crois qu'on fait de son mieux et parfois, on s'émeut de joie. Belle et lumineuse journée à vous .

Enregistrer un commentaire

Si vous souhaitez laisser un commentaire, c'est ici.

Share

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More